Camping sauvage et randonnées : 7 trucs indispensables

  • Publié le
Camping sauvage et randonnées : 7 trucs indispensables

Nous sommes présentement au cœur de la saison de camping pour plusieurs Québécois. Cet article ne s'adresse pas vraiment aux campeurs de plaisance, mais plutôt aux amateurs de camping sauvage. Voici 7 trucs de survie qui vous aideront à profiter davantage de vos expéditions... avec moins !

  • 1. Choisir le bon endroit pour votre camp

 Camping sauvage

 

 

Il n'est pas facile de trouver l'endroit parfait pour établir votre campement. Cependant, nous avons une liste de critères qui pourrait bien vous faciliter la vie : 

 

- Une belle vue pour agrémenter vos réveils.

 

- Une source d'eau à moins de 100 mètres.

 

- Un lieu isolé des vents violents, mais avec une légère brise pour éloigner les moustiques !

 

- Des rochers ou des rondins qui peuvent vous servir de chaises.

 

- Une paire d'arbres pour accrocher une bâche ou un hamac.

 

- Un sol bien ferme. Évitez les sols boueux ou sableux.

 

 

  • 2. Rester au chaud par une nuit froide

Camping nuit froide

 

 

Vous dormez dans votre tente, bien enveloppé par votre sac de couchage, mais vous avez toujours froid lors des nuits plus fraîches ? Il existe quelques trucs bien simples pour optimiser la chaleur présente dans votre « sleeping bag ». Voici une liste d'actions pour prendre bien soin de celui-ci : 

 

- Chaque matin, au levé, laissez votre sac de couchage au soleil pour faire sécher l'humidité accumulée pendant la nuit précédente.

 

- Environ 30 minutes avant de vous coucher, secouez bien votre sac de couchage pour le gonfler d'air et déposez une bouteille d'eau chaude au pied du sac. 

 

- Avant d'aller dormir, ne buvez pas de café ou une trop grande quantité d'eau (ou de bière). Mangez plutôt des petites collations. Cela vous empêchera d'avoir à vous lever pour uriner à l'extérieur et la digestion garde votre corps au chaud. 

 

- Dormez toujours avec le visage à découvert, car votre souffle peut créer une accumulation d'humidité dans votre sac de couchage.

 

 

  • 3. Voyager (encore plus) léger  

Camping léger

 

 

Si votre but est de camper avec le moins d'équipement possible, ce truc est pour vous. Puisque vous risquez de marcher de longues heures pendant vos randonnées, il est important que votre sac-à-dos soit facile à transporter. Concernant les principaux objets d'excursions, voici quelques idées que vous pouvez appliquer :

 

- Des grosses bottes de randonnée en cuire, c'est lourd ! Munissez-vous plutôt de bottillons à empeigne synthétique. 

 

- Changez votre lampe de poche traditionnelle par une lampe frontale légère. Celles-ci prennent moins de place et sont plus pratiques !

 

- Troquez la grosse tente classique par une tente de style « tente-abri ». Certaines de ces tentes pèsent moins de 2 livres.

 

- Pour frayer votre chemin dans la forêt dense, vous aurez peut-être besoin d'une hache. Par contre, celle-ci peut être facilement remplacée par une scie à fil. Cet outil prend vraiment moins de place dans votre sac et pèse à peine 1 livre.

 

- Vous aurez sans doute besoin de cuisiner quelques repas. N'apportez pas un réchaud à gaz. Cela vous oblige à transporter du carburant supplémentaire. Utilisez un réchaud à bois, moins lourd et plus pratique ! 

 

 

- Le camping sauvage n'est pas une parade de mode. N'apportez que le stricte nécessaire : un ensemble de sport confortable, un imperméable et un vêtement chaud. On vous conseille fortement d'apporter votre montre Konifer ! 

 

- Mettez toute votre nourriture dans des sacs de plastique légers et refermables. Les emballages originaux sont souvent trop spacieux. Pour ce qui est de votre liquide, utilisez une gourde de style « poche à eau ».

 

 

 

  • 4. Mangez comme des rois

 

 

 

Faire des provisions alimentaires pour plusieurs jours dans la nature n'est pas chose facile.

Avant votre départ, pensez à faire le plein de collations et de repas qui se conservent bien et qui ne prennent pas trop d'espace dans vos sacs ! Voici comment vous nourrir comme des rois pendant vos expéditions : 

 

- Plusieurs compagnies, comme Happy Yak, vendent des repas de type « ration sèche ». Ces repas ne prennent pas beaucoup de place dans vos bagages et offrent tous les nutriments dont vous avez besoin pour être en pleine forme. Vous pouvez les faire chauffer facilement sur le feu grâce à votre réchaud à bois.

 

- Si vous manquez de nourriture durant votre aventure, nous avons une astuce pour vous un peu plus bas !

 

 

  • 5. Comprendre le comportement d'un ours

Ours

 

 

La forêt appartient au animaux et cela inclut les ours. Ces grosses bêtes restent souvent à l'écart de manière inoffensive, mais des rencontres peuvent arriver. Voici ce que vous devez savoir sur les deux comportements généralement observables chez les ours : 

 

- Un ours sur la défensive semble stressé. Il donne l'impression de ne pas savoir comment agir. Il fait des mouvements de va et vient, souvent la gueule ouverte. Dans cette situation, parler à l'ours d'une voix calme. Ne lancez rien et ne faites pas de mouvements brusques. Éloignez-vous tranquillement. Si l'ours fait des pas dans votre direction, arrêtez-vous et continuez de parler calmement, puis recommencez à reculer doucement. Si l'ours charge dans votre direction, utilisez votre vaporisateur de poivre chasse-ours (un outil nécessaire et peu dispendieux pour faire du camping sauvage) et sauvez-vous. 

 

- Un ours agressif s'approchera de vous avec insouciance et ne s'arrêtera pas pour réfléchir. Dans cette situation, restez sur vos gardes et parler très fort pour l'intimider. Criez et éloignez-vous tranquillement sans courir. Essayez d'avoir l'air plus grand que lui. Vous pouvez monter sur une roche ou un tronc d'arbre. Si l'ours charge, utilisez votre vaporisateur de poivre et sauvez-vous.

 

- De plus, faites attention à l'endroit où vous laissez votre nourriture. Ne la laissez jamais dans votre tente, car vous ne voulez pas vous faire réveiller en pleine nuit par un ours qui a une fringale. Placez votre nourriture dans un arbre ou dans un poteau conçu à cet effet.

 

  • 5. Faire bouillir de l'eau pour la rentre potable

Faire bouillir de l'eau en camping

 

 

Si vous manquez d'eau lors de votre séjour dans la forêt, ne paniquez pas. Il existe une technique bien simple pour boire de l'eau de ruisseau sans risque : la faire bouillir. Voici quelques conseils à ce sujet : 

 

- Les bactéries, virus et parasites sont éliminés de l'eau lorsqu'elle atteint une température de 100 degrés Celsius. Donc, quand elle atteint le point d’ébullition, vous pouvez la boire en toute sécurité.

 

- Avant de traiter votre eau, faites bouillir une petite quantité d'eau dans la casserole. Faites tournoyer cette eau partout dans la casserole pour la désinfecter. 

 

- De l'eau bouillie a un goût plat. Vous pouvez y ajouter un aromatisant pour l'apprécier davantage. Si vous n'avez pas d'aromatisant, versez votre eau d'une gourde à l'autre pour l'aérer. Cela lui redonnera un goût oxygéné.

 

Vous pouvez aussi vous procurer des produits spécialement conçus à cet effet avant votre départ, comme des comprimés de purification d'eau et des filtres. 

 

  • 6. S'orienter avec les étoiles 

Lire les étoiles en camping

 

 

Vous avez oublié votre boussole ? Pas de problème, les étoiles sont là pour vous. Elles peuvent vous aider à facilement trouver le nord, l'est et l'ouest.

 

- L'étoile Polaire ne bouge jamais. Elle est constamment à moins de 2 degrés du nord géographique. Apprenez à reconnaître cette étoile et vous ne perdrez jamais le nord ! 

- Le lever de la lune peut vous indiquer l'est et l'ouest. Avant minuit, le côté lumineux de la lune fait face à l'ouest et après minuit il fait face à l'est. 

- Même si ce n'est pas la nuit, vous pouvez avoir des informations. Effectivement, le soleil est un bon indicateur de l'heure de la journée.

 

 

  • 7. À court de nourriture ? Mangez des sauterelles

Manger des sauterelles en camping

 

 

Cela peut vous sembler étrange ou dégouttant, mais les insectes font des collations très nutritives en cas d'urgence : 

 

- En moyenne, une sauterelle contient 20,6 grammes de protéines et 5 milligrammes de fer.

 

- Pour faciliter l'ingestion, retirez les pattes, ainsi que la tête des sauterelles.

 

- Faire cuire avant de manger. La cuisson tue les parasites internes de la sauterelle. Vous pouvez embrocher les insectes à un petit bâton pour les faire cuire doucement sur le feu. 

 

 

On espère que vous allez tenter quelques-uns de ces trucs. Bien sûr, il existe des centaines d'astuces de survie supplémentaires pour les adeptes de camping sauvage. N'hésitez pas à nous partager vos propres « tricks » d'aventurier de la forêt !